Conforama : les limites de la négligence patronale sont largement dépassées

Publié le 03/07/2019 (mis à jour le 03/04/2020)

La CFDT alerte depuis plusieurs années sur les errements stratégiques des responsables de Conforama et sur leur refus assumé de s’engager dans un dialogue social loyal.

La menace de suppression de 2000 postes a été relayée dans la presse dès février dernier, avant même que n’en soient informées les organisations syndicales.

Comme lors des plans de sauvegardes pour l’emploi mis en œuvre en 2013, 2014 et particulièrement en 2016, la CFDT avait pointé les failles stratégiques et les risques pour les salariés.

Conforama fait de la négligence sa marque de fabrique.

Jusque-là le pire avait été évité mais cette fois, les salariés vont devoir assumer les conséquences de l’irresponsabilité des dirigeants.

Pour la CFDT, c’est le rôle du ministère de l’Economie, déjà saisi de ce dossier, de taper du poing sur la table.

De son côté, la CFDT activera tous les recours pour faire cesser cette forme avérée de délinquance patronale.