Prévention des violences sexistes et sexuelles au travail : former les militants, écouter les salariés et agir dans les entreprises.

Publié le 16/09/2020

La prévention contre les violences sexuelles et sexistes au travail (VSST) est pour la CFDT un volet central de l’action syndicale. Des milliers de salariés, dont une grande majorité de femmes, sont victimes de harcèlement sexuel, et plus largement de violences sexistes et sexuelles sur leur lieu de travail. Celles qui paient le prix de leur genre sont nombreuses à être issues des secteurs des services comme l’hôtellerie, la propreté, la prévention-sécurité, les casinos-jeux.

La fédération des Services forme son réseau de militants pour agir dans les entreprises mais pas que. Parce que l’exemplarité est notre marque de fabrique, elle a décidé de mettre également l’accent sur la prévention en sensibilisant les militants au sexisme ordinaire, celui que l’on entend au quotidien et qui ne fait pas réagir faute de formation.

C’est donc dans la continuité de son engagement contre les violences sexistes et sexuelles au travail que la fédération vient de compléter sa feuille de route, autour de quatre grands axes :

  • encourager les équipes d’entreprise à se saisir de l’enquête flash créée par la Commission Confédérale Femmes (CCF) ;
  • continuer d’enrichir les formations et d’en développer l’accès ;
  • accompagner et former les référents VSST des comités sociaux set économiques (CSE) ; 
  • préparer la participation à la journée mondiale contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, qui marquera le point de départ d’une enquête fédérale menée à grande échelle qui ciblera les secteurs les uns après les autres.